Vous avez le droit de
réussir votre vie !

Investisseurs millionnaires, femmes d'affaires influentes, aventuriers des temps modernes ou encore cet ami à qui tout semble réussir...

Certaines personnes semblent prédisposées au succès, comme si elles disposaient d'une énergie faisant tomber toutes les barrières !

Ce que peu de gens savent, c'est que cette énergie est en réalité un droit universel – accessible à tous, à condition d'en prendre connaissance.

Aujourd'hui, je vais vous révéler comment ce droit universel pourrait vous aider à réaliser vos rêves, à aller jusqu'au bout de vos envies...

Ayant moi-même perdu puis retrouvé ce droit au bout de 25 ans, j'ai décidé d'y consacrer un document totalement inédit, intitulé :

"Argent, Santé, Carrière  : (re)trouvez le chemin du bonheur"

Je vous l'offrirai en cadeau à la fin de ce message, mais avant, permettez-moi de vous raconter mon histoire et je vous dirai comment accéder au meilleur de vous-même et réaliser vos rêves...

 

Cher Lecteur,

Par un bel après-midi d'automne, il y a déjà 25 ans...

Deux étudiants se rendaient ensemble à l'Institut d'études politiques de Paris pour y recevoir leur diplôme.

Deux étudiants du même âge, avec un goût commun pour les conversations passionnées et les grandes théories sur l'avenir du monde...

Ils étaient, l'un comme l'autre, plein de rêves et d'ambition pour leur avenir.

Mais comme souvent à cet âge, ils eurent à choisir une carrière et des postes éloignés l'un de l'autre. La distance opérant, ils se perdirent de vue.

Jusqu'à ce que l'un d'eux décide, il y a deux ans, de reprendre contact via Facebook. Et les voilà vite prêts à se revoir pour la première fois en 25 ans.

Le moment des retrouvailles, comme vous pouvez l'imaginer, fut plein d'émotions.

Et puis, une foule de questions se sont imposées d'elles-mêmes : "Où vis-tu ? Es-tu marié ? As-tu des enfants ? Que fais-tu dans la vie ?" - il y avait tant à raconter !

Le premier s'était lancé dans le journalisme.

Au départ, son ambition était de devenir grand reporter, mais très vite, on lui fit comprendre qu'il n'avait pas assez d'expérience, que ce genre de poste était un luxe dans une rédaction et qu'il fallait qu'il revoie ses ambitions à la baisse.

En bon élève, il avait alors mené une carrière exemplaire, sans faire de vagues, en espérant qu'un jour la situation évoluerait favorablement. Jusqu'au jour où la crise s'est abattue sur la presse. Ce fut alors le temps des restructurations, du bon-vouloir des actionnaires, des périodes de vache maigre, des piges et même du chômage.

Quant à son rêve de devenir grand reporter : envolé !

Le second, en revanche, avait très vite changé d'orientation.

Il était parti vivre à l'étranger et avait accumulé diverses expériences, découvert d'autres manières de vivre et de penser. De retour en France il avait monté une entreprise de merchandising et avait trouvé de gros clients. Il avait pu investir et ouvrir d'autres entreprises dans des domaines très différents.

Pendant la crise, il s'était installé au Brésil pour continuer de faire prospérer son activité. Il avait dû apprendre le portugais mais cela ne l'avait pas arrêté pour autant. Il était désormais chef d'entreprise à l'international et employait une quarantaine de personnes.

Autant vous dire que leur niveau de vie était incomparable.

Mais au-delà de l'aspect financier, il y avait une différence plus notable encore :

L'un ne savait plus où il en était. Il lui semblait que le monde s'était effondré sur lui et que la seule chose qui pouvait le soulager, c'était le Prozac.

L'autre semblait sûr de lui, plus détendu et souriant. Il avait des dizaines d'histoires extravagantes à raconter – il semblait plus libre et plus épanoui.

Si je vous écris aujourd'hui, c'est parce le – ou plutôt la – journaliste sous Prozac, c'était moi !

Et je dois dire qu'à la fin de cette soirée, je me suis posée de sérieuses questions.

Pourquoi la vie de mon ami me paraissait si palpitante à côté de la mienne ? Pourquoi avais-je l'impression que son cheminement intérieur était plus abouti que le mien ?

Si je n'avais pas eu la curiosité de contacter mon ami sur Facebook, je pense que ma vie serait encore la même aujourd'hui :

A me battre contre des moulins à vent, en renonçant à mon épanouissement.

Mais depuis que j'ai retrouvé cet ami, ma vie a changé. Parce que j'ai compris une chose fondamentale qui m'avait échappé... et que cet ami m'a rappelé :

La réussite est un droit auquel 'il ne faut JAMAIS renoncer.

Combien sommes-nous à mettre nos vraies envies en sourdine ?

Parce qu'on nous empêche d'avancer... parce qu'on nous répète que c'est impossible... parce qu'on nous conseille de ne pas sortir du sérail...

Et parfois nous sommes nos propres censeurs : nous pensons qu'il faut être bien né ou avoir des relations pour réussir... que c'est plus facile pour les autres.

Si vous y songer une minute, il y a toujours une "bonne" raison.

C'est pour cela que je vous écris aujourd'hui : pour vous faire partager mon expérience et vous permettre de retrouver le chemin du bonheur .

Un chemin qui est aujourd'hui enseveli sous des monceaux de règles et de lois contre-nature, qui nous barrent la route vers notre épanouissement.

Ce droit fondamental au bonheur – une fois retrouvé – va vous permettre de vivre une vie plus saine, plus pleine et plus aboutie – en clair : une vie épanouie.

Et pour vous donner un maximum de chances de succès, vous pourrez compter sur ce document inédit que j'ai réalisé pour vous :

"Argent, Santé, Carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur".

Ce document contient toutes les informations nécessaires pour vous faire prendre conscience de vos possibilités -- et je vous enverrai en cadeau.

 

L'information est la clé...

Après notre première rencontre avec mon ami, nous nous sommes revus, encore et encore. J'étais déterminée à comprendre quel était son secret.

Etait-ce l'argent ? Non, l'argent n'était qu'une conséquence de sa démarche. Mon ami est devenu riche, sans que cela ne soit son objectif premier...

Le pouvoir ? Non plus, mon ami est devenu chef d'entreprise, là-encore, sans véritable fascination pour le pouvoir... Il a saisi sa chance, c'est tout.

La religion ? Non, je suis agnostique et mon ami est athé. Son secret n'a rien à voir avec une croyance particulière. Il est concret et ne jure que par l'action.

La différence de sexe ? Non, j'avais au moins autant d'ambition que lui à Science Po, et les choix qu'il a fait, j'aurais pu les faire également.

Cela ne pouvait pas être non plus le statut socio-culturel puisque l'un comme l'autre, nous sommes issus de familles de la classe moyenne. Alors Diable, quoi ?

Quand il m'a expliqué son secret, je suis restée abasourdie.

Sa démarche m'a paru si simple et si évidente, que je me suis demandée comment j'avais pu passer 25 ans de ma vie sans même y songer !

Et pourtant, c'est bien la vérité : en 25 ans de vie professionnelle, et en ayant pourtant rencontré beaucoup de gens intelligents...

... eh bien personne ne m'avait donné un conseil aussi utile et aussi efficace.

De moi-même, je n'aurais jamais réalisé à quel point je me trompais de direction depuis toutes ces années... L'information est la clé.

Depuis que j'ai pris connaissance de mon droit fondamental au bonheur, j'ai intégré cette révélation et... ma vie a tout simplement changé.

Ma conception de la vie a changé... l'énergie que j'emploie pour concrétiser mes objectifs est décuplée... et j'ai retrouvé le goût de la réussite.

Et le meilleur dans tout ça, c'est qu'il n'est jamais trop tard.

Chacun peut prendre connaissance, à tout âge, de son droit fondamental au bonheur, et commencer à vivre une vie en accord avec sa volonté profonde.

Je suis tout simplement plus épanouie. Je suis une version améliorée de moi-même. Et je suis heureuse de pouvoir vous transmettre aujourd'hui mon expérience.

 

Le droit au bonheur est universel,
il n'est pas réservé à une élite...

Grâce au document inédit que j'ai réalisé pour vous, vous redécouvrirez l'existence de votre droit fondamental, un droit universel et accessible à tous.

Quel que soit votre âge, votre statut socio-professionnel, vos expériences ou vos croyances, vous pourriez améliorer différents aspects de votre vie :

Prospérité

Libre arbitre

Liberté d'entreprendre

Santé

Développement personnel

Bien-être

Je suis sûre que vous avez déjà rencontré ces personnes qui ont l'air sûres d'elles, confiantes en l'avenir, toujours alertes et prêtes à relever de nouveaux défis...

On pense parfois qu'elles sont plus intelligentes, qu'elles ont plus d'argent, plus de chance, qu'elles ont un don ou que sais-je encore, mais pas du tout...

Elles ont simplement pris conscience avant vous de leur droit fondamental au bonheur, et ne font aucune concession : elles réalisent leurs objectifs, un à un.

Prenez une seconde pour lire les témoignages de ces personnes qui utilisent ce droit fondamental au bonheur :

"Je connais mon droit fondamental au bonheur depuis l'âge de 18 ans et dès 25 ans, je suis sorti du système. Depuis, la soixantaine passée, j'emploie des centaines de personnes à travers le monde – et je ne compte pas m'arrêter là !" -- William, entrepreneur.

"J'ai commencé à penser à moi à l'âge de 35 ans à cause d'une maladie, et depuis, je ne consulte plus mon spécialiste, je suis tout simplement un régime alimentaire ultra-simple. Le droit fondamental au bonheur m'a aidé à trouver des solutions concrètes, et ma vie a complètement changé depuis." Isabelle, éditrice.

"J'ai pris conscience un jour que mon travail ne me plaisait pas. J'ai tout plaqué au grand dam de mes collègues et de ma famille... pour me lancer dans les compétitions de jeux d'échecs. Depuis, je suis heureux, je donne des cours et organise des tournois. Je ne reviendrais en arrière pour rien au monde." Patrick, joueur d'échecs.

 "J'ai eu la chance de rencontrer une personne au début de ma carrière, qui m'a donné le goût de la liberté, d'aller là où les autres ne vont pas, et d'arpenter les pistes non balisées... Depuis, j'emploie 50 personnes et je suis millionnaire." Addison, chef d'entreprise.

"Lorsque j'ai pris conscience de mon droit au bonheur, je suis parti vivre à l'étranger. Plus rien ne pouvait m'empêcher d'avancer dans la vie. C'est comme une nouvelle force qui ne me lâche plus depuis !" Olivier, expatrié en télétravail.

Vous le voyez, ces personnes sont tout simplement plus heureuses depuis qu'elles usent de leur droit fondamental au BONHEUR...

Dans ce message, je vais vous montrer comment vous pourriez penser autrement, et retrouver l'espoir qui est parfois caché derrière les règles qui nous étouffent.

Je vais vous montrer comment retrouver du pouvoir d'achat, de la mobilité, de l'activité. Nous allons ouvrir grand les fenêtres et faire entrer de l'air frais !

Vous êtes toujours prêt à cela ? Alors, installez-vous confortablement, éteignez votre téléphone, votre téléviseur et tout ce qui pourrait vous distraire.

Parce que ce message, que vous avez eu la curiosité de lire jusque là, pourrait véritablement changer votre vie, très simplement, sans rien brusquer, sans vous obliger en rien.

Tout ce que vous avez à faire maintenant, c'est d'être ouvert à une nouvelle forme de pensée – positive, volontariste, indépendante et tournée vers le résultat – et de continuer votre lecture.

 

Prenons un exemple concret...

Prenez la politique par exemple.

C'est un domaine très révélateur des barrières que la société nous impose et qui nous empêchent de profiter de notre droit fondamental au bonheur.

Les Français se passionnent pour les débats politiques – ils peuvent argumenter et se disputer pendant des heures lors de repas entre amis ou en famille.

Chacun est sûr d'avoir raison et tient souvent à avoir le dernier mot.

Mais je vais vous poser une question très simple : avez-vous déjà entendu, lors de ces débats, quelqu'un dire : "Oui, tout compte fait, tu as raison !"

Jamais. Les débats ne sont que des échanges de points de vue et n'ont pratiquement aucune chance de convaincre qui que ce soit.

C'est comme les matchs de foot : une fois que vous soutenez une équipe, eh bien, même si les joueurs étaient remplacés par les joueurs de l'équipe adverse...

... vous continueriez de soutenir la même équipe !

Rien n'a changé dans la politique en 50 ans. Les clivages sont les mêmes, et la France a bien du mal à se renouveler. A chaque élection, c'est le même cinéma :

On fait des promesses, on séduit les foules, on ratisse le plus large possible, on dépense le plus possible, on prend surtout les mêmes et on recommence – même lorsque ces mêmes sont passés devant les tribunaux !

Si je vous écris aujourd'hui c'est pour vous révéler ma prise de conscience. J'ai été longtemps attaché à un parti, qui n'était autre que celui qui défendait les valeurs que j'avais entendues dans ma famille étant enfant... mais j'ai finalement compris que ça ne menait à rien. La politique est devenue un spectacle.

Les politiciens sont des pros du langage (pourquoi sont-ils tous avocats selon vous ? Pour pouvoir défendre une idée ou une autre avec la même déconcertante bonne foi !) et leur cabinet remplis de spécialistes du marketing. Faut-il parler de Jacques Séguéla ? Non, je pense que vous avez compris.

Ils jouent avec nos peurs, nos doutes, nos émotions profondes... essaient de nous convaincre qu'ils donneraient leur vie pour leur pays... et on les croirait presque !

Mais faite le constat par vous-même :

Est-ce qu'un seul Président a déjà fait quelque chose pour vous qui ait changé votre vie positivement ? Où sont les reformes, les ruptures, les changements ?

Alors, certaines personnes passent leur vie à être déçues. Quand on y pense... c'est incroyable, vous ne trouvez pas ?

Mais pendant ce temps... d'autres personnes emploient leur énergie à défendre de toutes autres valeurs... Elles utilisent leur droit fondamental au bonheur et focalisent leur attention sur leur accomplissement personnel, leur épanouissement.

C'est là la différence entre "mon ancienne moi" et celle que suis aujourd'hui :

Je n'attends plus des politiques qu'ils me rendent la vie meilleure.

J'attends au contraire d'eux qu'ils interfèrent le moins possible dans ma vie dans ma quête du bonheur et je me rends la vie bien meilleure, tout en cherchant continuellement à rendre la vie meilleure aux personnes qui m'entourent.

Comme je vous le disais, la réussite recouvre en réalité un droit fondamental et universel dont il faut prendre conscience. Et si je n'avais pas eu confiance en mon ami, je serais peut-être passée à côté de cette prise de conscience.

En un sens, j'ai eu énormément de chance. Et c'est pour vous donner cette chance que j'ai voulu détailler cette démarche dans un Rapport Spécial inédit, intitulé :

"Argent, Santé, Carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur".

Comme je vous le disais, je vous offrirai ce document – et le secret qu'il contient – en cadeau d'ici la fin de ce message. Oui, en cadeau.

Parce que je crois que ce secret devrait être largement diffusé, ce droit universel devrait même être enseigné à l'école, au lycée, etc. Pourquoi n'est-ce pas le cas ?

Parce que ce secret remet en question des centaines d'années de manipulation des esprits... et permet une émancipation qui n'est pas du goût de tout le monde :

Toutes les grandes organisations – qu'elles soient politiques, économiques, marchandes ou du spectacle – préfèrent que nous vivions dans l'ignorance et la dépendance.

 

Le secret que les grandes institutions
– politique, économique, pharmaceutique, spectacle, etc. –
tiennent à garder hors de votre portée

Un Français lucide, à l'esprit critique, et qui sait où trouver des alternatives à la pensée unique, est un Français dangereux pour les grandes institutions.

Spectacle politique, spectacle économique, spectacle militaire, spectacle idéologique, tout aujourd'hui n'est question que de demander aux Français de prendre parti...

... et par là-même les empêcher de penser par eux-mêmes et de s'épanouir.

Elles ne veulent pas améliorer votre vie, elles veulent vous vendre des idées, des produits, et attendent de vous que vous soyez docile, aussi généreux que possible.

Il n'y a qu'à voir la vacuité de ces débats télévisés où les questions et les réponses sont validées à l'avance, où les mots sont choisis en fonction des sondages, où même le public, censé représenter les Français est toujours parfaitement calibré !

Spectacle...

Alors oui, les débats politiques... oui, la coupe du monde... oui, les émissions de télé-réalité... oui, des stars qui s'amusent sur des plateaux-télé et VOUS ? Vous ne participez PAS, vous n'avez que le droit de regarder...

Autrement dit, la vie qu'ils vous proposent, et à laquelle je refuse d'adhérer – faites-en autant ! --, c'est une vie par procuration.

Et c'est pour cela que j'ai créé J'agis !, une lettre pour tous ceux qui en ont marre de tout ce cinéma, qu'il soit politique ou économique, spectaculaire ou sociétal...

Ceci dit, nous ne sommes pas là pour nous plaindre. Notre temps est plus précieux que cela ! Nous pensons que chaque jour est une nouvelle opportunité de regagner du terrain sur notre liberté, notre sens critique et notre libre arbitre.

J'agis ! n'est pas un groupuscule d'anarchistes nihilistes prêts à tout pour prendre le pouvoir et instaurer le chaos.

Nous ne voulons ni la révolution, ni le pouvoir.

Tout ce que nous voulons, c'est vous aider à devenir plus libre grâce à nos conseils et à notre philosophie de vie, qui tient en une ligne :

On n'a qu'une vie, cessons de se la gâcher : profitons-en pleinement !

Et pour vous y aider, vous pourrez suivre tous les conseils que j'ai réunis dans ce document inédit que je vous remettrai en cadeau à la fin de ce message :

"Argent, Santé, Carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur".

J'y ai détaillé cette démarche qui a redonné un sens à ma vie. Sans doute la prise de conscience la plus puissante que j'ai eu l'occasion de vivre ces 25 dernières années.

 

Retrouvez votre liberté d'entreprendre

Lorsque vous retrouverez votre liberté pleine, votre énergie, vos envies profondes, vous réaliserez alors une chose : vous avez autant de créativité qu'un enfant, mais vous avez en plus une arme : l'expérience.

Les choses de la vie, vous les avez déjà vécues, une fois, plusieurs fois. "On ne vous la fait plus". C'est pourquoi vous pouvez désormais entreprendre avec un maximum de chances de succès.

Vous êtes retraité ? Il est toujours temps de créer votre propre entreprise, d'utiliser votre expérience et vos compétences pour réaliser vos projets.

Vous êtes salarié ? Il est temps de faire ENFIN ce qui vous plait vraiment ! Je vais vous donner au moins cinq exemples dans ce message.

Plus j'avance dans l'âge, et plus je me dis que j'aurais dû faire plus de choses étant jeune. Oui mais voilà, étant jeune, j'étais pétrie de doutes et la vie me paraissaient sans fin. Tout me paraissait compliqué, parce que je manquais d'informations.

Aujourd'hui, mon expérience me permet de voir les choses autrement : rien n'est si effrayant une fois qu'on a fait le premier pas. Et en récompense : rien n'est plus satisfaisant que d'accomplir ses objectifs.

Et puis, on n'a pas obligatoirement besoin d'être bien né ou d'avoir des relations pour réussir, on peut aussi trouver les informations par soi-même.

Il suffit de lire J'agis ! pour s'en convaincre.

Dans cette nouvelle lettre que j’ai lancée en juin 2014, vous trouverez des conseils pour développer des revenus complémentaires, ou encore sur le statut d’auto-entrepreneur par exemple.

Vous trouverez aussi dans J'agis ! des conseils de santé et de développement personnel. Pourquoi ? Parce qu'entretenir son corps et son esprit est essentiel pour se dépasser et accomplir ses rêves.

Tout ce qui peut permettre d'aller de l'avant, et aider à votre épanouissement, nous le partagerons avec vous, tous les mois.

Au fond, ce qui lie tous les thèmes de J'agis !, c'est cette volonté farouche de reprendre les choses en main et de ne compter sur personne pour vivre mieux, avec votre santé, votre bien-être, votre prospérité.

Il n'est jamais trop tard pour bien faire ! Et surtout, il n'est jamais trop tard pour s'épanouir et se réaliser. On n'a qu'une vie, alors il faut que chaque jour soit une petite victoire personnelle, un petit plaisir.

Et en parlant de plaisir, je voudrais vous parler d'argent.

Parce que le monde a changé, il est important aujourd'hui de ne pas manquer d'argent. En avoir suffisamment vous permettra d'avoir l'esprit libre.

C'est pourquoi chacun admet que "l'argent ne fait pas le bonheur"... mais tout le monde ajoute à chaque fois : "mais il y contribue fortement !"

 

Liberté de gagner de l'argent

C'est un tabou en France. Et ce n'est pas nouveau.

Je dirais même qu'après le tabou de l'argent vient celui de la réussite.

Pourtant, tout le monde rêve d'avoir suffisamment d'argent pour pouvoir voyager, se faire plaisir en s'achetant une jolie voiture ou des vêtements chics, bref, se permettre de petits extras de temps en temps...

Mais dès qu'une personne commence à gagner beaucoup d'argent, elle est tout de suite critiquée... suspectée d'employer des moyens frauduleux, ou bien, on va tout simplement l'ignorer, par jalousie.

Si j'avais réagi de la sorte avec mon ami d'enfance, il ne m'aurait jamais révélé son secret. Mais j'ai su rester ouverte, car je suis fière de la réussite de mon entourage.

Vous savez, dans l'inconscient collectif, les héros gagnent à la fin, et dans tous les pays, les héros sont doués de qualités extraordinaires.

Eh bien, nous aussi, nous sommes extraordinaires. Parce qu'au lieu de regarder la caravane passer et d'aboyer notre frustration et notre jalousie, nous prenons acte.

Les lecteurs de J'agis ! ont une longueur d'avance sur bien des sujets. Il y aurait probablement moins de jaloux si chacun prenait les choses en main.

Bien entendu, il faut parfois avoir un peu de chance pour rencontrer les bonnes personnes ou pour que quelqu'un vous tende la main.

Eh bien, c'est exactement ce que je fais aujourd'hui pour vous : je voudrais vous tendre la main.

Je voudrais que vous puissiez recevoir chaque mois mes conseils pour vous émanciper de la pensée unique, morose et qui tire vers le bas.

Je voudrais vous aider à voir la vie autrement, quel que soit votre âge, vos origines, vos croyances, et quels que soient vos revenus.

Pourquoi ? Parce que ça marche pour moi, et que je ne vois aucune raison pour laquelle ça ne marcherait pas pour vous.

Vous souhaitez réussir et gagner de l'argent ? Première chose à faire : ne mettez pas la barre trop haut, pas tout de suite en tout cas.

Commencez par vous convaincre que vous allez y arriver quoi qu'il arrive... et fixez-vous pour commencer des objectifs à votre portée. Ne lâchez jamais, et croyez-moi, vous ne regretterez pas l'énergie consacrée.

Vous gagnerez d'abord en confiance en vous, en estime de vous-même, et finalement, en suivant les conseils de J'agis ! , vous disposerez de dizaines de solutions pour gagner de l'argent. Et surtout, ne vous sentez pas coupable.

Gagner de l'argent est une bonne chose, surtout si cela vous permet de vous offrir quelques plaisirs. Lisez J'agis ! : nous entrerons dans les détails.

Enfin, si vous parvenez à gagner suffisamment d'argent, pensez aux autres. Aidez-les à en faire autant. Parce qu'une vie passée à ne s'intéresser qu'à son propre bonheur n'est pas suffisante.

Vous ne vous sentirez pleinement heureux que lorsque vous aurez atteint cet équilibre entre votre satisfaction et celle de vos proches.

A vous ensuite de jauger jusqu'où vous pouvez étendre votre cercle d'influence positive... et croyez-moi, si vous faites les choses correctement, les autres ne seront pas jaloux de vous, ils vous seront simplement reconnaissants.

 

Devenir plus riche à tout âge, c'est possible grâce à ce placement que nos grands-parents utilisaient déjà !

Dans J'agis !, vous trouverez parfois des articles pour bien placer votre argent. Pas des conseils vus et revus que vous trouverez dans les grands médias financiers.

Plutôt des recommandations d'investissements auxquels croient des analystes et des passionnés, des investisseurs indépendants. Parfois même des valeurs sûres, comme l'or par exemple.

Nous conseillons à nos lecteurs d'avoir de 10 à 15% de leurs actifs en or et en argent. C'est un actif tangible qui pourrait vous sauver la mise si d'aventure nous devions un jour connaître une période difficile.

On peut imaginer tout un tas de chose : guerre des devises, remplacement du dollar par le yuan, sortie de la Zone euro, j'en passe et des moins plausibles... Tout cela aurait des conséquences significatives sur votre pouvoir d'achat et augmenterait fortement la valeur de votre or ou de votre argent.

Il est aujourd'hui très facile de changer quelques centaines ou milliers d'euros en métaux précieux, vous trouverez des conseils concrets et les pièges à éviter dans J'agis ! .

Gagner plus d'argent, cela peut vous permettre de prendre votre retraite plus rapidement, ou bien de concrétiser des projets, de terminer le remboursement d'un crédit... bref, de s'épargner des soucis financiers.

C'est essentiel pour votre bien-être.

Bien entendu, je vous recommande de lire nos articles Finances personnelles parce qu'il existe des placements plus ou moins avantageux financièrement – et des investissements dont les plus-values sont plus ou moins sujettes à l'impôt.

Pour maximiser vos gains, je vous recommande vraiment d'investir dans les actifs sélectionnés par nos spécialistes. Ce n'est pas là l'essentiel de ma démarche avec J'agis ! mais c'est, vous le comprenez, un élément important d'indépendance.

Et puisque, comme je vous parle d'impôts, je ne saurais trop vous recommander de vous abonner à J'agis ! rapidement parce que vous pourriez en profiter très vite...

Dans le numéro 1 de J'agis ! , il y avait notamment une solution pour alléger une nouvelle taxe imposée par le gouvernement, et qui devrait croître jusqu'en 2016.

 

Liberté d'alléger votre budget impôts

C'est une des critiques qui revient le plus souvent sur le tapis pendant les repas de famille : les impôts ! Et c'est bien légitime, la France est le pays qui demande à son peuple de pays le plus de taxes. Nous en avons plus de 200.

Eh bien, voyez-vous, moi, cela ne m'empêche pas de dormir.

Bien sûr, on ne peut pas simplement rester passif et espérer que les choses tombent toutes seules dans votre assiette. Non, il faut être curieux, et savoir saisir la chance lorsqu'elle se présente. Et alors, on trouve toujours un moyen d'alléger la note.

Par exemple, il y a une nouvelle taxe qui va faire mal : la taxe carbone.

La plupart des Français vont devoir payer tous les mois des dizaines voire des centaines d'euros en plus de ce qu'ils paient déjà... ce qui va grever leur budget.

Peut-être qu'ils iront moins au cinéma ou au restaurant. Peut-être que cela va peser sur leur moral... Eh bien moi... non, parce que j'ai déjà la solution.

Oui, j'ai déjà anticipé cette nouvelle taxe et je sais exactement comment ne pas perdre en pouvoir d'achat. Rien d'illégal à cela, je vous rassure ! Je contribuerai comme tout le monde, mais je ne perdrai pas d'argent. Comment ?

Grâce à un secret que m'a révélé un des experts en bons plans qui travaille avec moi pour J'agis !. Il s'appelle Martin et a des dizaines et des dizaines de solutions comme cela qu'il partage avec nos lecteurs.

Si vous voulez en profiter, c'est bien simple : je vous enverrai un Rapport Spécial qu'il a mis au point pour présenter sa solution. Je vous enverrai ce Rapport sans frais, en cadeau.

Mais avant, je voudrais vous dire que J'agis ! ne va pas seulement vous éviter de perdre de l'argent, J'agis ! va aussi vous permettre d'en gagner.

Chaque fois que nous trouverons une solution sûre et efficace pour arrondir vos fins de mois, nous vous tiendrons au courant. Ainsi, pour découvrir pléthore de petits tuyaux et de bons plans pour votre argent, lisez J'agis !.

Je voudrais maintenant parler d'un thème hyper important en France : les retraites.

Si vous êtes encore loin de vous en préoccuper, je vous suggère de passer ce chapitre et de vous rendre au suivant qui vous donnera des conseils pour vous soigner différemment et d'éviter le recours systématique aux médicaments.

Mais pour le moment, parlons retraites...

 

Le droit à une retraite heureuse

Il y a trois choses qui me paraissent importantes avec la retraite :

  1. Cela ne devrait pas être une période de stress financier,

  2. Cela ne devrait pas être une période de vulnérabilité,

  3. Cela ne devrait pas être une période de repli et d'inactivité.

Je vais vous donner dans J'agis ! des solutions pour ces trois types de problématiques. Des solutions que vous ne trouverez nulle part ailleurs, parce qu'en France, lorsqu'on est retraité : on est souvent mis au banc de la société.

Oui, c'est encore un domaine qui mériterait d'être amélioré...

Avant, les grands-parents vivaient avec leurs enfants. Il y avait un sens du respect, de la reconnaissance. Aujourd'hui, tout cela est terminé.

Pardonnez-moi l'expression mais d'une certaine façon les retraités sont des vaches à lait, que l'Etat ponctionne, et que les grandes entreprises ciblent parce qu'elles ont le pouvoir d'achat que les jeunes n'ont pas.

Alors, à nouveau, plutôt que de nous plaindre de la situation, le lecteur de J'agis ! en départ à la retraite se posera plutôt la question de savoir avec combien il partira en retraite et surtout : n'y aurait-il pas une solution pour vivre une retraite meilleure ?

Et il se trouve que cette retraite extraordinaire est possible, des solutions existent, notamment si vous acceptez l'idée de partir vivre à l'étranger !

Là-bas, vous pourriez changer votre pouvoir d'achat du jour au lendemain, changer de climat et de mentalité. Vous pourriez tout simplement avoir une vie de rêve...

Bien entendu, ce n'est qu'une solution parmi d'autres. Nous passerons en revue dans J'agis ! toutes les solutions à la disposition des retraités ou préretraités pour améliorer leur vie quotidienne, leur pouvoir d'achat, et réduire leurs dépenses de santé.

C'est ce que nous allons voir maintenant.

 

Liberté de se soigner autrement

Pourriez-vous me dire pourquoi les médicaments à base de plantes se vendent comme des petits pains alors que les herboristeries ferment les unes après les autres depuis les années 50 ?

J'avoue que je suis une vraie rebelle à ce niveau-là. J'ai des dizaines de plantes à la maison et me soigne ou prend des infusions en prévention, uniquement avec des plantes que j'ai trouvé dans la nature ou chez les rares herboristes de Paris.

Je suis sûre que si les gens avaient accès à cette médecine... ou bien si les chercheurs pouvaient mener les recherches pour prouver que l'on peut se passer – pour les soins de bases, je précise : je ne soignerais pas un cancer ou une tuberculose avec des plantes – de 80% des médicaments en vente dans les pharmacies...

Et en parlant de cela, nous avons traité d'un thème assez clivant ces dernières semaines dans J'agis ! autour du jeûne. Est-ce que vous savez que les rares études sur le sujet prouvent que certaines maladies très graves pouvaient être traitées de la sorte ?

Encore une fois, je ne dis pas qu'il faut se passer de la médecine traditionnelle. Je veux simplement vous amener à vous poser de vraies questions : n'y a-t-il pas mieux ailleurs ? Et n'oubliez pas que le jeûne n'est qu'un exemple parmi tant d'autres que nous vous présenterons dans J'agis !.

Mon amie Isabelle, par exemple, souffrait de spondylarthrite ankylosante – maladie inflammatoire de la colonne vertébrale. Elle avait des traitements hyper-lourds et souffrait le martyr. Jusqu'au jour où elle a décidé d'arrêter le gluten.

Depuis, elle ne consulte plus, elle n'a plus de douleurs, et sa vie a changé.

Des exemples comme ceux-là il y en a des milliers.

L'important, c'est d'avoir la bonne information à disposition – ce que nous vous proposons avec J'agis ! – et d'avoir la curiosité d'essayer par vous-même.

Comme vous pouvez le constater, J'agis ! traite de thèmes, parfois assez différents. Je pense que c'est une excellente chose. Ainsi, vous pourrez chercher des réponses sur un sujet et découvrir une façon de mieux faire autre chose...

Et ainsi, certains compartiments de votre vie changeront alors que vous n'y aviez même pas pensé ! C'est aussi bon de se laisser surprendre.

Alors... comme promis, je vais vous révéler ce secret... l'essence de la liberté que la vie, les institutions, la société nous faire perdre parfois de vue. Tout cela est dans le Rapport Spécial que vous pouvez commander ici... et nulle part ailleurs.

 

Commandez sans plus attendre votre Rapport
"Argent, santé, carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur"

Mon objectif est désormais rempli : je tenais à vous présenter tous les aspects de la vie pour lesquels il vous est possible d'agir, de manière autonome, et souvent pour un résultat meilleur que si vous laissiez une organisation faire le travail pour vous.

N'oubliez pas l'adage : "on n'est jamais mieux servi que par soi-même" !

Et c'est pour vous aider dans cette démarche d'émancipation que j'ai écrit ce document exclusive "Argent, santé, carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur".

Ce document va reprendre l'origine même de notre conception du bonheur et vous montrer comment, le temps opérant, nous avons tout simplement oublié comment être heureux.

Rappelez- vous ceci :

Le bonheur est la clé de l'épanouissement et...

... l'épanouissement est la clé du bonheur.

Tous ces gens qui nous donnent l'impression de détenir la clé secrète du bonheur, eh bien, selon moi, elles ont toutes en commun d'être exceptionnellement épanouies, bien plus que les autres.

Oui, et pour que, vous aussi, vous complétiez votre processus d'épanouissement, vous devez comprendre comment libérer le meilleur de vous-même, comment sortir des carcans imposés par la société, les médias, le spectacle...

Faites comme moi : prenez conscience de votre droit fondamental au bonheur, et donnez-vous la chance de devenir une version plus aboutie de vous-même.

Le Dossier "Argent, santé, carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur" vous expliquera dans les détails, comment vous dépasser, grâce à des conseils très concrets.

PLUS, en lisant J'agis! vous aurez des centaines de trucs pour améliorer votre quotidien, votre santé et accéder enfin à une vie plus riche et plus épanouie.

Regardez tout ce que nous avons prévu pour vous accompagner :

 

J'agis ! est à vos côtés 12 mois par an pour
vous aider à réussir votre vie !

Avec votre abonnement à J'agis !, vous recevrez :

  • 12 numéros mensuels de J'agis ! (par e-mail et par voie postale) regorgeant de conseils de santé, bien-être & finances personnelles ;

  • Mon Dossier "Argent, santé, carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur".

  • Le Rapport "Spéciale nouvelle taxe : comment préserver votre pouvoir d'achat"

PLUS : 2 Rapports cadeaux, truffés de bons plans et de conseils pratiques pour entretenir votre cerveau, d'une part, et vous préparer à l'action, d'autre part.

PLUS : nos bulletins ponctuels, par e-mail, pour vous informer des dernières astuces que j'aurai débusquées pour vous et que je ne pourrai pas attendre de vous révéler !

PLUS : L'accès à l'Espace Membre de notre site www.jagis.fr où vous pourrez trouver toutes nos archives, nos Rapports Spéciaux et bien d'autres surprises...

La lettre J'agis ! est pensée pour vous accompagner dans la réalisation de vous-même. Son tarif officiel est fixé à 97 euros TTC pour une année de conseils.

97 euros pour 12 numéros + 4 Rapports Spéciaux + l'accès illimité à notre site Internet... ce sont environ 8 euros par mois, soit déjà une bonne affaire !

Mais attendez une seconde... parce qu'en répondant à cette invitation aujourd'hui, je ne vous demanderai même pas 97 euros...

Non, pour vous inviter à découvrir J'agis ! et faire partie de ses tout premiers abonnés, je vous propose de profiter d'un tarif exceptionnel de lancement.

Est-ce que vous êtes prêt à en profiter ?

 

Liberté d'accéder à des informations qui peuvent
changer votre vie pour seulement 49 euros par an !

Eh oui, je tenais à garder le meilleur pour la fin :

En répondant aujourd'hui à cette invitation, l'abonnement à J'agis ! ne vous coûtera que 49 euros pour une année entière de conseils.

A ce tarif, vous recevrez 12 numéros de J'agis !, en plus des archives que vous pourrez consulter à volonté sur notre site Internet.

Autrement dit, l'intégralité des privilèges que nous réservons à nos lecteurs !

Vous recevrez aussi tous les Rapports Spéciaux dont je vous ai parlé, PLUS le fameux Dossier "Argent, santé, carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur" qui vous révèlera la démarche qui permet d'aller au-delà de soi.

Je vous rappelle que ce procédé est une démarche que je mène moi-même en permanence depuis deux ans, et que je ne la regrette pas une seule seconde.

Tout ce que vous avez à faire pour en profiter, c'est d'essayer J'agis ! -- et de constater le bienfait de nos conseils sur votre vie mois après mois.

Il suffit pour cela de remplir notre bon de commande sécurisé en suivant les instructions : tout se passe ici...

 

"Le meilleur conseil qu'on m'ait donné en 25 ans !"

J'allais oublier : si jamais J'agis ! ne correspond pas à vos attentes, vous avez la possibilité de vous désabonner à tout moment par simple demande courrier à notre Service Clients.

Notre Garantie" Satisfait ou 100% Remboursé" vous donne droit d'essayer J'agis ! pendant trois mois complets. Si vous vous désabonnez dans ces trois mois, nous vous renverrons la totalité de votre souscription, sans vous poser de questions.

Passé ce délai, vous serez remboursé au prorata des numéros restant à courir.

Alors, il n'y a pas à hésiter ! Essayez vite J'agis ! et profitez de tous nos conseils pour vous épanouir véritablement comme je l'ai fait.

Commandez votre Rapport Spécial "Argent, santé, carrière : (re)trouvez le chemin du bonheur" : il suffit de cliquer ici...

Je le dis et je le répète : ce document contient le meilleur conseil que l'on m'ait donné en 25 ans pour atteindre mes objectifs...

Il m'a permis de retrouver mon droit fondamental au bonheur et de briser les chaînes qui m'empêchaient de m'épanouir jusque-là.

Si je vous écris aujourd'hui, c'est précisément parce que ça marche. Et si cela a marché pour moi, il n'y a aucune raison pour que cela ne marche pas pour vous.

N'attendez plus pour en profiter à votre tour : inscrivez-vous maintenant et nous nous occupons du reste...

Bien à vous,

Anne Michel,
Anne Michel
Rédactrice en chef,

J'agis !

PS : Je vous rappelle que J'agis ! est une toute nouvelle lettre dont vous pouvez profiter pour un tarif extrêmement réduit de 49 euros seulement pour toute une année de conseils au lieu de 97 euros : saisissez cette opportunité sans attendre...

 

_____________________________________________________________________________________

Avertissement :

Nos informations et conseils sont, par nature, génériques, et portées à votre connaissance à titre purement informatif ; ils ne peuvent en aucun cas être considérés comme des conseils financiers ou médicaux personnalisés. Nous ne saurions être tenus responsables des préjudices, matériels, physiques ou moraux, quels qu'ils soient, découlant de l'utilisation ou de la non-utilisation des informations présentées dans ce message ou dans la lettre J'agis ! .
Nous ne sommes en aucun cas fournisseur professionnel accrédité de soins médicaux. En aucun cas, les informations proposées dans ce message ou dans la lettre J'agis ! ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, à une visite ou un à diagnostic formulé par votre médecin. De même, en vous basant uniquement sur le contenu de nos informations, vous ne devez pas formuler un diagnostic, mettre en oeuvre un traitement, prendre et/ou cesser la prise de médicament sans consulter préalablement votre médecin.


_____________________________________________________________________________________

Publications Agora – Lifestyle, société à responsabilité limitée de presse au capital de 42 944,88 euros, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 399 671 809, dont le siège social est 8 rue de la Michodière – CS 50299 – 75081 Paris Cedex 02
numéro de TVA intracommunautaire FR 88399671809.

© 2016 Publications Agora – Lifestyle

Informatique et Liberté : en application de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés,
vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant.
Vous pouvez l'exercer en vous adressant à Publications Agora – Lifestyle – Service Marketing –
8 rue de la Michodière – CS 50299 – 75081 Paris Cedex 02.