Cette banque
va faire imploser

la Zone euro

Simone Wapler

"Voici les 6 mesures d'urgence que vous devez prendre MAINTENANT
pour protéger
votre argent"

 

 
  • Etes-vous certain de la solidité de votre banque ?

  • Et qu'en est-il de votre assurance-vie ? Avez-vous signé ce contrat très dangereux ?

  • Quelles garanties réelles avez-vous pour votre compte en banque... vos dépôts... vos livrets ?

  • Vous devez avoir de l'or : que faut-il acheter... et à quel prix ? Comment le stocker en toute sécurité ?

  • Avez-vous du cash chez vous, et en quelle quantité ?

Indiquez-moi votre adresse e-mail : je vous enverrai dès aujourd'hui
un exemplaire de mon livre Banques : vos vrais risques
ainsi que toutes mes stratégies et conseils pour résister à la crise

 

Cher Lecteur,

J'ai identifié une menace imminente sur la Zone euro.

Un raz-de-marée qui est sur le point de balayer le système bancaire et emporter avec lui des centaines de milliards d'euros.

Je ne parle pas d'un vague péril qui n'affectera que de grandes institutions abstraites. Non : toutes seront emportées par cette tempête, de la prestigieuse banque d'affaires à la petite caisse d'épargne régionale. Et par conséquent, il en ira de même pour...

... Vos euros. Vos livrets, votre compte courant, votre PEA.

Votre argent durement gagné, que vous pensez bien à l'abri sur votre compte en banque...

Votre épargne, dont vous pensez qu'elle vous appartient encore...

Votre capital, sur lequel vous comptez pour votre retraite et votre avenir...

Tout cela pourrait disparaître du jour au lendemain -- soit directement à cause de l'immense crise qui est en train de se dessiner...

... Soit par confiscation pure et simple de la part de nos autorités elles-mêmes.

(Impossible ? Illégal ? C'est pourtant exactement ce que prévoit la BRRD, ou Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances... approuvée par l'Etat français dès août 2015).

Ne croyez pas que seuls "les autres" souffriront. Vous êtes concerné.

En fait, n'importe quelle personne ayant un compte en banque sera touchée.

Banques vos vrais risques

Devant un tel scénario, il était de ma responsabilité de vous alerter -- et de vous expliquer exactement comment vous protéger.

J'ai donc rédigé un livre, que j'ai appelé Banques : vos vrais risques. Vous y découvrirez des mesures simples et concrètes pour vous protéger de la catastrophe.

L'urgence est telle que j'ai pris la décision de vous offrir ce livre dès aujourd'hui. Donnez-moi simplement votre accord et je vous l'enverrai directement, en version numérique pour que vous l'ayez au plus vite.

Vous pourrez savoir si votre banque fait partie des premières victimes. Vous connaîtrez les bonnes données pour évaluer votre risque... et vous mettre à l'abri avant que les choses tournent mal.

Tenez, pour vous donner une idée de ce qu'il contient, voici quelques exemples de ce que je vous révèlerai dans Banques : vos vrais risques...

  • Un matin, vous vous réveillez avec 10% d’argent en moins sur votre compte en banque. Pourquoi ? Comment est-ce possible ? Découvrez le plan secret des élites pour prélever votre argent en un seul clic de souris, sans vous prévenir ni vous consulter (pages 19-20 de mon livre).
  • Vous prenez des risques rien qu'en laissant votre argent sur votre compte. Je vous explique comment savoir à quel point votre banque est concernée... et ce que vous pouvez faire pour vous protéger.
  • Ces quatre indicateurs sont indispensables pour déterminer la solidité (ou non !) de votre banque. L'un d'entre eux en particulier est souvent présenté comme un "avantage" par les médias et les banques elles-mêmes... mais c'est en réalité un indice de danger ! Vous saurez comment repérer les signaux d'alerte très simplement, en un seul coup d'oeil (page 183).
  • Votre banque elle-même n'est pas la seule chose à surveiller. Son rapport au marché vous en dira long sur la situation -- notamment ce chiffre... qui peut se transformer en une véritable bombe à retardement pour un établissement bancaire (page 186).
  • Si vous savez faire une division... vous saurez si votre banque résistera. Je vous donnerai la formule exacte à appliquer en page 190 de Banques : vos vrais risques. C'est vraiment très simple !
  • Vous découvrirez toute la vérité sur la solidité des banques mutualistes. Je vous révélerai aussi la liste des 50 banques mondiales les plus saines d’après mes critères de sélection. Un peu de bon sens peut mener loin... (page 200)
  • Le chapitre 9 de Banques : vos vrais risques est le plus long du livre... et c'est bien normal, puisqu'il contient mes stratégies pour épargner et faire fructifier votre capital SANS les banques.

Ces informations valent à elles seules plusieurs fois le prix de mon livre !

Ce n'est pas tout, bien entendu. Je veux simplement vous assurer que vous trouverez dans Banques, vos vrais risques des mesures simples et concrètes pour vous protéger de la catastrophe.

Attention : cette version de Banques, vos vrais risques n'est disponible qu'aux Publications Agora. Vous ne trouverez pas cet ouvrage chez votre libraire... sur Amazon... ou à la Fnac.

La seule façon de l'obtenir, c'est par ce message.

Mais ne vous inquiétez pas : un exemplaire vous est déjà réservé. Je vous l'enverrai dès que j'aurai la validation de votre demande. Il suffit de continuer votre lecture pour tout savoir.

Et ce n'est pas tout.

Je peux vous assurer une chose : face au bouleversement actuel, les solutions existent. Elles sont discrètes... mais efficaces ; il faut simplement vous assurer de les avoir à temps.

J'ai réuni les meilleures dans un plan confidentiel qui vous aidera à mettre votre argent à l'abri... tout en vous permettant des gains même en cas d'effondrement (j'irais jusqu'à dire "grâce à l'effondrement").

Je tiens ce plan à votre disposition dès aujourd'hui. Plus tôt vous pourrez agir, mieux ce sera.

Ceci étant dit, avant de vous envoyer ces informations cruciales, permettez-moi de vous en dire un peu plus sur moi... et pourquoi j'ai de bonnes raisons de vous envoyer ce message.

 

Mon livre le plus important
à ce jour

Je m'appelle Simone Wapler.

Vous me connaissez peut-être : je suis Directrice des Rédactions aux Publications Agora et Rédactrice en Chef du service La Stratégie de Simone Wapler.

Mon objectif est simple : il s'agit de vous aider à faire fructifier votre patrimoine et le transmettre à vos enfants.

Depuis plus de 13 ans, j'étudie l'impact des politiques économiques sur la vie de tous les jours et sur les patrimoines des Français. Le vôtre, le mien.

Et depuis plus de 13 ans, je décortique l'incapacité de l'Etat à se réformer. J'ai publié quatre livres épluchant la situation de notre pays. A mon étonnement, ils se sont à chaque fois vendus comme des petits pains ; en quelques semaines ils étaient épuisés.

Mais de tous mes ouvrages, Banques : vos vrais risques est le plus important que j'ai écrit à ce jour. Pour une raison très simple...

Des crises, des krachs et des baisses boursières, j'en ai connu. 1997, 2001, 2008... Je suis sur les marchés depuis assez longtemps pour en connaître les difficultés... et les moyens de s'en protéger.

Or la situation actuelle est entièrement inédite. On n'avait encore jamais vu cela depuis les débuts de l'Union européenne.

Cette fois-ci, ce n'est pas d'un "petit pays", comme Chypre ou la Grèce (ou même l'Irlande ou l'Italie), que vient la menace.

Cette fois-ci, c'est différent.

Et en tant qu'épargnant, la question essentielle à vous poser aujourd'hui est...

 

Que sait l'Allemagne ?

Oui.

Cette fois-ci, c'est la "Grande Allemagne"... la locomotive de la Zone euro... le plus ardent partisan de la monnaie unique... qui se trouve au centre d'un bouleversement radical de l'Union européenne telle que nous la connaissons.

Et selon mes renseignements, cela fait des mois, voire des années qu'elle s'y prépare.

  • Depuis le début 2013, l'Allemagne rapatrie son or. Cela faisait des décennies qu'il était stocké dans des banques centrales étrangères (notamment aux Etats-Unis et en France), par mesure de protection pendant la Guerre froide. Mais d'ici 2020, la majeure partie de l'or allemand devrait être de retour dans son pays d'origine.
  • En août 2016, l'Allemagne a publié un nouveau plan de défense civile. Elle y invite ses citoyens à stocker eau et nourriture pour se protéger en cas "de la concrétisation d'une menace". Quelle menace ? Le plan reste vague sur ce sujet... mais recommande aussi à ses citoyens de conserver chez eux une somme suffisante en espèces. Du jamais vu depuis la fin de la Guerre froide.
  • En septembre 2016, trois économistes allemands de renom appelaient à la création d'un "euro-or". L'un d'entre eux n'est autre que l'ancien économiste en chef de la Banque centrale allemande, Thomas Mayer. Il souhaite la création d'un euro basé sur l'or afin de protéger les citoyens "contre l'exposition à des taux d'intérêt négatifs et aux risques d'inflation imminente".

  • En octobre 2016, l'un des "pères fondateurs" de l'euro -- un Allemand -- a admis que la monnaie unique était condamnée. Selon le Pr. Otmar Issing, le tout premier économiste en chef de la Banque centrale européenne, les accords soutenant l'euro ont désormais perdu toute signification... et les conséquences seront catastrophiques.

Est-ce que vous voyez vers quoi tout cela pointe ?

L'Allemagne se prépare à quitter la Zone euro.

Elle sait -- comme moi... et comme vous en avez sans doute l'intuition -- que la monnaie unique ne fonctionne pas... ou en tout cas pas sous sa forme actuelle.

Et à présent, un événement pourrait lui donner un prétexte tout trouvé pour "claquer la porte" de l'euro, précipitant ainsi la catastrophe.

 

Des engagements représentant
15 fois le PIB de l'Allemagne...
... pour un cours divisé par 10
depuis 2007

Je vous le disais au début de ce message : c'est une banque, une seule, qui pourrait faire basculer le destin de la Zone euro.

Elle est allemande.

Inutile de faire durer le suspense -- vous avez bien entendu deviné : il s'agit de Deutsche Bank.

Je ne vais pas revenir en long, en large et en travers sur la situation de Deutsche Bank : l'histoire s'étale en première page de tous les journaux, entre ses amendes record aux Etats-Unis, ses pertes colossales, le licenciement de 4 000 employés cette année, son cours divisé par 10 depuis 2007, etc.

Pour dire les choses plus simplement... Deutsche Bank aujourd'hui, c'est comme Lehman Brothers en 2008 :

Un détonateur.

Rappelez-vous : en 2008, l'exposition de Lehman Brothers aux produits dérivés de l'immobilier -- les fameux subprime -- est devenue trop énorme. Cette institution -- vieille de plus de 158 ans et quatrième plus grande banque d'investissement aux Etats-Unis -- a coulé.

Il n'en fallait pas plus pour que le secteur bancaire, écrasé sous une pression énorme... surexposé à des produits dangereux... grouillant de montages douteux... s'effondre à son tour, quasiment du jour au lendemain.

Il a entraîné avec lui les banques du monde entier, causé 10 000 milliards de dollars de pertes sur les marchés boursiers et précipité une crise économique et financière dont les répercussions durent encore aujourd'hui.

Avec Deutsche Bank, nous sommes aujourd'hui exactement dans la même configuration... en pire.

L'exposition de Lehman Brothers aux produits dérivés était de 146 milliards de dollars.

Celle de Deutsche Bank aujourd'hui est de... 56 000 milliards de dollars.

Selon mon collègue Jim Rickards :

Citation

Dans le Wall Street Journal :

Citation

De son côté, l'analyste de marché Chris Vermeulen prévient :

Citation

Le FMI lui-même tire la sonnette d'alarme :

Citation

Dans son rapport de revenus d'avril 2016, Deutsche Bank estimait la valeur nominale de ses risques de dérivés à 72 800 milliards de dollars. Soit 13% du total des dérivés en cours dans le monde... détenus par une seule banque.
 
Et la capitalisation boursière de Deutsche Bank est de... 17 milliards de dollars à peine !

 

Le plus petit choc,
la moindre annonce négative...
et la bombe explosera

Que pourrait faire l'Allemagne -- ou même l'Union européenne dans son ensemble ? Leurs PIB sont respectivement de 4 000 et 18 000 milliards de dollars -- à peine le tiers des sommes en jeu !

comparatif

Des "remèdes" sont mentionnés quotidiennement ou presque dans les médias : une intervention de la Chine... la réduction de l'amende de 14 milliards de dollars qui pèse sur la banque... Des fonds souverains du Moyen-Orient investissant dans le capital...

Toutes ces manœuvres ne servent qu'à une chose -- acheter un peu de temps. Elles ne changent rien aux faits : une quantité absolument monstrueuse de produits dérivés pesant sur une institution financière majeure... mais prête à céder comme un barrage sous pression.

L'effet domino sera dévastateur. Comme l'explique encore le FMI :

"L'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis en particulier ont le plus important degré de répercussions extérieures telles que mesurées par le pourcentage moyen de pertes de capitaux enregistrées par d'autres systèmes bancaires suite à un choc du secteur bancaire dans le pays source".

Traduit en français "ordinaire", cela signifie que nos banques -- la mienne, la vôtre, celle de vos voisins -- sont en première ligne en cas de défaillance de la Deutsche Bank.

L'Etat allemand a annoncé qu'il ne viendrait pas en aide à la banque... mais sous la pression des marchés, Angela Merkel pourrait être forcée de revenir sur sa parole.

Cela constituerait un cas classique de "faites ce que je dis, pas ce que je fais", dans un contexte économique et géopolitique ultra-tendu.

Regardez les Grecs et les Chypriotes, dont on a laissé couler les banques...

Pensez aux Portugais, aux Espagnols (et j'en passe), forcés de vivre dans une stricte austérité à la demande même de l'Allemagne...

Voyez l'Italie, dont les banques sont en très mauvaise posture et qui s'est vu refuser un renflouage là encore à la demande de l'Allemagne...

Il est très clair qu'un renflouage de Deutsche Bank par l'Etat serait une démonstration éclatante d'une Europe à deux vitesses -- celle de l'Allemagne... et celle des autres.

Si l'on ajoute à cela qu'Angela Merkel est désormais affaiblie par une sévère défaite électorale à domicile au profit d'un parti aux virulentes convictions anti-européennes, et que le pays est en conflit avec la BCE...

... Il n'est pas difficile de conclure qu'une sortie de l'Allemagne de la Zone euro est extrêmement probable, selon moi.

Vous comprenez maintenant pourquoi je veux que vous puissiez lire Banques : vos vrais risques dans les plus brefs délais ?

Il contient des informations aussi urgentes et essentielles que...

  • Mon scénario sur le déroulement des événements en cas de crise de bancaire grave -- et pourquoi vous risquez entre 8% et 34% de confiscation directe sur votre propre argent.
  • Grâce aux critères que j'ai décortiqués pour vous, vous saurez si vous devez laisser votre argent dans votre banque... ou pas.
  • Comment les banques jouent votre argent au casino -- et vous transforment en débiteur malgré vous. Dès l'instant où votre argent est déposé, il ne vous appartient plus.
  • Des éléments fiables pour bien choisir votre banque : quels sont les risques pesant sur quelles banques... et comment déterminer celles qui auraient les meilleures chances de résister à un éclatement de la Zone euro.
  • Une méthode simple et claire pour ouvrir un compte dans une banque étrangère -- extrêmement utile le jour où vous voudrez sortir votre épargne de votre banque rapidement et discrètement.

Et il y a plus... bien plus !

Je vous donnerai tous les détails dans mon ouvrage Banques : vos vrais risques dans quelques lignes.

Ce livre vous est offert. Il pourra être à vous dans quelques minutes.

Mais attention : vous ne pouvez vous le procurer que par le présent message.

Cette édition est introuvable en librairie ou en ligne...

introuvable en librairie

Ceci dit, à ce stade, vous vous posez sans doute une question très importante...

 

Quand la catastrophe
va-t-elle avoir lieu ?

Eh bien, je vais sans doute vous surprendre, mais la réponse est toute simple :

Je ne sais pas.

Croyez-moi, j'aimerais bien avoir une date bien précise, bien nette, bien carrée. Ce serait beaucoup plus pratique.

Mais la vérité est que nos dirigeants politiques et monétaires ont transformé notre économie en champ de mines.

Et l'explosion peut se produire à chaque pas.

Grâce à mes recherches et à mon réseau de contacts international -- qui s'étend de la France aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, l'Angleterre, la Chine et j'en passe -- je peux prévoir l'ampleur du choc... et vous aider à vous mettre à l'abri.

Une chose me paraît certaine -- et les chiffres le prouvent -- c'est qu'à côté de la crise imminente, ce qui est arrivé en 2008 pourrait n'être qu'une partie de campagne.

Les conséquences seront dévastatrices. Bruxelles ou les gouvernements nationaux ne pourront rien faire ; les banques centrales non plus, qu'on parle de la BCE ou de la Fed.

Les sommes en jeu sont si colossales que ce serait comme vider l'océan à la petite cuiller.

Et je ne pourrai pas vous prévenir à l'avance.

J'insiste, parce que c'est important. Je ne peux pas vous donner de délai précis... je ne peux pas vous envoyer d'alerte e-mail intitulée "Vendez avant samedi". Les éléments déclencheurs de tels événements sont si aléatoires -- et parfois si minimes en apparence -- qu'on ne peut pas les anticiper avec précision.

Il est donc essentiel de vous préparer DÈS MAINTENANT.

N'attendez pas "l'après".

Mon seul objectif est de transmettre mes informations, mes analyses et mes stratégies à un maximum de personnes. Aider les épargnants à se protéger, je considère cela comme ma mission personnelle.

C'est aussi le but de Banques : vos vrais risques. Vous donner toutes les clés pour mettre votre patrimoine à l'abri face à la menace actuelle...

... mais aussi le faire prospérer en dépit de la crise.

Lire mon livre, c'est prendre une longueur d'avance sur la majorité des Français -- parce que vous comprendrez vraiment ce qui est en jeu.

La télévision, internet, les médias grand public... C'est une avalanche d'informations qui est à votre disposition chaque seconde.

Mais s'agit-il vraiment des bonnes informations ?

Vont-elles vous aider à vous préparer?

Pouvez-vous compter sur leur objectivité -- quand la plupart des médias dépendent de leurs annonceurs pour leur survie ?

Banques vos vrais risques

Avec Banques : vos vrais risques, vous aurez tous les éléments nécessaires réunis en un seul ouvrage clair, rédigé en toute indépendance. Vous pourrez agir, concrètement et efficacement.

Une fois que ce sera fait, vous aurez l'esprit tranquille...

... Et j'aurai accompli ma mission : votre argent sera à l'abri.

Et n'oubliez surtout pas ceci :

La débâcle se produira sans prévenir. Ce sera rapide... brutal... et imprévisible

Vous n'aurez plus le temps. Il sera déjà trop tard.

Je vous conseille donc de ne pas attendre pour mettre un plan de protection en place. Le meilleur moment pour agir... c'est maintenant.

Avant que Deutsche Bank n'entraîne les banques européennes dans sa chute... avant que l'Allemagne ne soit poussée à des mesures extrêmes... avant que l'euro soit démantelé, plongeant le système actuel dans le chaos.

C'est pour cela que je tiens à vous offrir Banques : vos vrais risques dès aujourd'hui.

Je suis convaincue que mon livre pourrait changer la donne pour votre épargne. Mes conseils se sont d'ailleurs déjà révélés utiles pour des milliers de lecteurs :

J'ai suivi les conseils de Simone Wapler et j'ai doublé mon capital avec l'or.
Manuel R.

[Les] conseils [de Simone Wapler] m'ont beaucoup aidé dans l'orientation de mes investissements. C'est un outil indispensable dans le contexte actuel.
Jean-Michel R.

Simone Wapler apparaît comme une rare spécialiste à proposer une véritable vulgarisation, sans fard ni langue de bois. Son réalisme, ses conseils pratiques et son franc-parler, parfois teintés d'un peu d'humour, rendent ses propos à la fois vivants, pertinents et instructifs.
J.R.

[Simone Wapler] me donne chaque jour depuis près d'un an des analyses objectives aux antipodes du politiquement/économiquement correct qu'elle dénonce sans relâche, des conseils précis et diversifiés [...]. J'ai confiance en leurs compétences pour m'aidera dans la déroute actuelle à sauvegarder mon patrimoine. Un seul regret : ne pas avoir connu plus tôt ces publications.
Marie-Noël H.

[Les] analyses réalistes [de Simone Wapler] et ses conseils précieux constituent une aide très profitable pour moi : si j'avais suivi plus tôt ses recommandations, j'aurais pu gagner beaucoup d'argent. Aujourd'hui, je suis convaincu qu'elles vont m'éviter d'en perdre !
Pierre E.

Ce que je vous propose aujourd'hui dépasse néanmoins un "simple" livre. En commandant votre exemplaire de Banques : vos vrais risques, vous recevrez aussi tous les éléments de mon plan confidentiel contre la crise. A commencer par...

 

PLUS # 1 : Ce Dossier exclusif vous est déjà réservé EN CADEAU

premia1

Vos garanties bancaires
volent en éclat...
Voici comment protéger
votre épargne en
6 étapes simples

A chaque alerte sur une banque européenne, on nous ressort la fameuse garantie des dépôts, selon laquelle vos fonds sont légalement assurés à hauteur de 100 000 euros.

Cela, c'est la théorie.

J'ai mené l'enquête... et la pratique est toute différente.

Le Fonds censé vous protéger en cas de faillite bancaire détient actuellement pour la France... deux milliards d'euros.

Deux misérables milliards, alors que l'épargne totale des Français atteint 4 259 d'euros !

En cas de crise bancaire, vos avoirs partiraient purement et simplement en fumée. Vous pouvez oublier toute idée de "couverture" ; seule une infime partie des déposants seront remboursés (s'ils sont remboursés un jour).

Prenez les devants... et organisez votre propre fonds de garantie !

Dans ce Dossier, vous découvrirez six mesures de protection. Je les ai moi-même triées sur le volet ; elles sont efficaces... et surtout, simples à mettre en place. En 18 pages claires et denses, voici un aperçu de ce que vous découvrirez :

  • Je vous y révèle plus de détails sur la crise imminente, mais aussi les moyens de protéger votre argent de la confiscation qui menace.
  • L'or y figure bien entendu en bonne place, avec les diverses solutions qui vous permettent d'y investir en toute simplicité... sans avoir à creuser de trou au fond de votre jardin.
  • Je vous détaillerai également quatre réflexes efficaces pour vous aider à répartir vos risques et protéger votre épargne même en cas de ponction bancaire inopinée.
  • Vous découvrirez une forme de "carte bancaire" plutôt surprenante -- sans le moindre lien avec une banque classique !

Et je le répète pour que ce soit bien clair :

Je vais vous offrir ce Dossier en remerciement de votre confiance -- en plus de votre exemplaire de Banques : vos vrais risques. Je vous expliquerai comment les recevoir dans quelques lignes.

OUI !

Je suis certaine que ces deux documents se révéleront très vite profitables à tous les niveaux... et que vous vous féliciterez d'avoir répondu à mon invitation aujourd'hui.

Mais attendez... car je voudrais rajouter un avantage supplémentaire.

 

PLUS # 2 : Ce Dossier exclusif vous est déjà réservé EN CADEAU

premia2

Quel avenir pour votre contrat d'assurance-vie ?

 

 

On compte près de 52 millions de contrats d'assurance-vie individuels en France. 15 millions de détenteurs... 24,6 milliards d'euros collectés en 2015... et un encours global de 1 580 milliards d'euros...

Il faut être réaliste : bon nombre de ces contrats d'assurance-vie ont été souscrits dans des banques -- et prendront donc de plein fouet les répercussions de la menace actuelle.

Et même si vous avez un contrat chez un "bon" assureur-vie, vous n'échapperez pas aux effets d'une panique générale en cas d'effondrement bancaire.

Or nos autorités -- toujours à l'affût de moyens d'utiliser votre argent pour réparer leurs erreurs -- ont pris les devants.

Dans la plus grande discrétion, elles ont voté en juin dernier un amendement à la loi Sapin 2 (cette dernière traite officiellement de "la transparence, de la lutte contre la corruption et de la modernisation de la vie économique").

Et que dit cet amendement ?

Tout simplement que votre assureur peut, en cas de menace grave, "suspendre, retarder ou limiter, pour tout ou partie du portefeuille, le paiement des valeurs de rachat, la faculté d’arbitrage ou le versement d’avances sur contrat, c’est-à-dire de suspendre le contrat d’assurance d’un certain nombre de personnes en cas de danger, non pas systémique, mais pesant sur une grande partie des assurés".

En gros, en cas de crise financière grave, vous ne pourriez pas récupérer l'argent de votre assurance-vie.

C'est votre épargne... mais c'est l'Etat qui décide ce que vous pouvez -- ou ne pouvez pas -- en faire au moment où vous en aurez sans doute le plus besoin.

Nos représentants eux-mêmes en sont restés bouche bée. Selon les mots de la députée Marie-Christine Dalloze :

citation

Dans le Dossier Quel avenir pour votre contrat d'assurance-vie, je vous dirai tout ce qu'il y a à savoir sur la situation intenable dans laquelle sont les assureurs.

Il est essentiel de comprendre l'impasse dans laquelle est l'assurance-vie... car vous devez absolument vous en protéger.

Là encore, il y a de vraies solutions pour pouvoir renforcer votre contrat tout en le mettant à l'abri du système. Je vous les détaillerai en intégralité -- en vous révélant entre autres choses :

  • Trois choses à faire de toute urgence pour sécuriser votre contrat existant. Je le répète : n'attendez pas qu'il soit trop tard pour les mettre en place.
  • Un modèle de lettre à envoyer à votre assureur pour le mettre en demeure de vous obéir ; ne vous retrouvez pas piégé pour de simples raisons administratives !
  • Des pistes et des conseils pour diversifier votre épargne. L'assurance-vie n'est pas tout -- découvrez des gisements de rendements alternatifs pour rester prospère... même si le navire coule.

Ce n'est là qu'un minuscule aperçu des 18 pages d'analyses, de conseils et de stratégies ultra-complètes qui vous aideront à mettre votre patrimoine à l'abri -- et vous assurer un rendement digne de ce nom quelles que soient les circonstances.

OUI !

 

PLUS # 3 : Ce Dossier exclusif vous est déjà réservé EN CADEAU

dossier exclusif !

L'or est selon moi un actif incontournable en temps de crise.

Il n'est la dette de personne... Il ne peut pas être manipulé par un gouvernement aux abois... Et il est tangible, à l'inverse de billets de banque dont la valeur peut s'évaporer du jour au lendemain.

Vous devez en posséder -- notamment de l'or physique que vous pouvez facilement stocker, en toute sécurité.

Mais quoi exactement ? Quelle pièce remplit les conditions essentielles pour être un vrai recours en cas de catastrophe financière ?

Ce choix est très important :

  • Il faut que les pièces que vous détenez soient reconnues. A quoi sert d'avoir quelque chose dont personne n'a jamais entendu parler quand l'ambiance est à la méfiance et à l'incertitude ?
  • Vos pièces doivent aussi être liquides. C'est essentiel. Lorsqu'il devient difficile de trouver des acheteurs et des vendeurs... il est trop facile de vous faire croire que "personne ne veut" de votre pièce, et vous la racheter avec une décote ! Si votre pièce est reconnue, qu'elle circule facilement... ce danger disparaît.
  • Enfin, vous devez prêter attention à la fiscalité. La France étant ce qu'elle est... mieux vaut préférer des pièces qui vous permettent d'avoir -- en toute légalité -- une taxation avantageuse.

Dans le Dossier La meilleure pièce à avoir pour vous protéger de l'effondrement du système, vous découvrirez une monnaie qui réunit parfaitement ces trois critères.

Elle est extrêmement liquide (62 millions de pièces ont été émis depuis sa création) ; elle est reconnue ; elle a cours légal ; elle est difficilement imitable ; elle s'achète facilement en France...

... Et enfin, elle bénéficie d'une fiscalité douce !

Vous aurez tous les éléments nécessaires pour vous la procurer :

  • Où l'acheter -- et comment vous garantir de pouvoir la revendre au meilleur prix...
  • Quelle qualité choisir...
  • Comment vous assurer que vous n'achetez pas une imitation...
  • Et surtout à quel prix acheter

Vous n'aurez plus qu'à agir.

OUI !

Et enfin...

 

PLUS # 4 : 3 autres Dossiers vous attendent -- toujours EN CADEAU

Recevez les 3 derniers éléments
du "plan de sauvegarde"
pour votre épargne

Entre le livre Banques : vos vrais risques et les trois Dossiers que je viens de vous décrire, vous avez tout ce qu'il faut pour mettre votre argent à l'abri -- et même le faire fructifier -- durant le raz-de-marée qui pourrait balayer le système bancaire.

Mais...

J'ai repéré des opportunités "à part" -- qui me semblent bien trop prometteuses pour ne pas vous en parler.

Je vais donc ajouter à tout ce que je viens de vous décrire trois Rapports supplémentaires :

  • Dans le premier, vous découvrirez comment obtenir huit fois plus de rendement que votre Livret A... tout en finançant des entreprises de l'économie réelle... et sans toucher à une seule action ou obligation. C'est tout à fait possible -- je vous expliquerai comment.
  • Le deuxième Rapport vous parlera d'immobilier. Je vous y révèle un moyen d'engranger une "rente" hors du circuit bancaire... et pour une fraction du prix d'un investissement immobilier classique.
  • Le troisième et dernier Rapport se penche sur l'or. Selon moi, le métal jaune pourrait atteindre les 5 000 dollars... voire les 10 000 dollars dans les années qui viennent. Je vous explique comment il y parviendra précisément -- et comment vous positionner pour profiter de son envolée.

OUI !

 

Résumons : voici tout ce que
vous recevrez... EN CADEAU

Mon livre... six Dossiers exclusifs... Voilà tout ce que je vous enverrai en cadeau.

Reprenons :

  • Mon livre Banque : vos vrais risques, au format PDF et dans une version exclusive aux Publications Agora.

  • Le Dossier Vos garanties bancaires volent en éclat

  • Le Dossier Quel avenir pour votre assurance-vie

  • Le Dossier La meilleure pièce à avoir pour vous protéger contre l'effondrement du système

  • Les trois Dossiers complémentaires sur l'or et des moyens méconnus d'obtenir du rendement même en cas de crise bancaire majeure
premia3

Et je rajoute en plus...

50% de réduction à ma lettre d'investissement La Stratégie de Simone Wapler !

Vous avez bien lu : en souscrivant à La Stratégie de Simone Wapler aujourd'hui, vous recevrez tous les cadeaux décrits ci-dessus...

PLUS 50% de réduction sur le tarif officiel de l'abonnement : vous ne paierez que 49 euros pour un an, au lieu de 97 euros.

Pourquoi vous en offrir autant... à un prix aussi ridiculement bas ?

Il n'y a pas de piège ni de conditions cachées.

Je veux simplement que vous puissiez voir par vous-même la qualité et l'utilité des analyses et des recherches que je fais pour vous au quotidien.

Et quel meilleur moyen pour cela que de vous envoyer directement mon travail, mes recommandations et mes stratégies ?

Vous pourrez ainsi vous faire un avis en toute tranquillité d'esprit... Vérifier que mon approche de l'investissement et de l'épargne vous correspondent bien... Constater que votre patrimoine est réellement plus en sécurité et plus prospère...

... Et je suis convaincue que vous ne tarderez pas à réaliser tout ce que mes conseils pourraient vous apporter.

Mais c'est votre choix. A vous de décider.

Aujourd'hui, je vous propose de recevoir des Dossiers exclusifs, remplis à craquer d'informations, d'analyses et de recommandations. Vous profiterez également d'un mois d'abonnement gratuit à ma lettre, La Stratégie de Simone Wapler.

Si vous hésitez encore, je rajoute un dernier avantage (et non des moindres...) :

90 jours période d'essai

Vous êtes entièrement libre de ne pas suivre mes conseils.

Vous avez trois mois d'essai pour découvrir ma lettre, lire vos dossiers, appliquer mes recommandations.

Si mes conseils vous permettent de vous protéger et s'ils vous permettent de faire fructifier votre capital -- tant mieux, vous n'aurez rien de plus à faire.

En revanche, si durant ces 90 jours, vous décidez que La Stratégie de Simone Wapler ne répond pas à vos attentes, c'est très simple : il vous suffit de contacter notre Service Clients pour recevoir un remboursement intégral de vos 49 euros.

Pas de démarches inutiles et compliquées. C'est rapide et transparent.

(Bien entendu, vous restez libre de vous désabonner même après ces 90 jours : vous recevrez alors un remboursement au prorata des mois restant à courir).

Et vous pourrez conserver tout ce que vous aurez reçu !

Il n'y a pas plus simple.

Il est temps de passer à l'action : cliquez ci-dessous sans plus attendre pour recevoir tous vos documents.

Le livre Banques : vos vrais risques et vos six Dossiers exclusifs vous seront envoyés par e-mail, automatiquement.

Une fois que vous les aurez lus, ne perdez pas de temps : appliquez mes stratégies à votre épargne.

Si j'ai tort... si Deutsche Bank se rétablit miraculeusement... et si l'euro se transforme en devise saine et bien gérée... vous aurez mis en place des placements solides qui profiteront encore plus de la croissance retrouvée.

Et si j'ai raison (parce que, tout de même, admettez que le scénario ci-dessus semble bien peu réaliste...), si l'effondrement se produit... vous serez confortablement à l'abri alors que la panique gagne les marchés et que la majorité des épargnants y perdrent leur chemise.  

C'est une proposition gagnante quoi qu'il arrive.

Mais j'insiste : n'attendez pas. La menace se rapproche de jour en jour... et c'est votre avenir qui est en jeu.

OUI !

Meilleures salutations,

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef
La Stratégie de Simone Wapler

 

_____________________________________________________________________________________

Avertissement Important
Tout investissement comporte un risque de perdre tout ou partie du montant investi. Les chiffres mentionnés dans ce communiqué publicitaire font référence au passé ou sont des prévisions. Les prévisions et les performances passées ne constituent pas des indicateurs fiables de résultats futurs. Nos informations et conseils sont, par nature, génériques ; ils ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions. En conséquence, nous vous recommandons de contacter un conseiller financier indépendant ou un courtier pour vérifier que la réalisation de transactions telle que recommandée par Publications Agora France est adaptée à votre situation et à vos objectifs financiers. La responsabilité de Publications Agora France ne pourra en aucun cas être engagée en cas d'investissement inopportun.
_____________________________________________________________________________________
Publications Agora France, société à responsabilité limitée de presse au capital de 42 944,88 euros, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 399 671 809, dont le siège social est 8 rue de la Michodière – CS 50299 – 75081 Paris Cedex 02
numéro de TVA intracommunautaire FR 88399671809.© 2017 Publications Agora France
Informatique et Liberté : en application de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant. Vous pouvez l'exercer en vous adressant à Publications Agora France – Service Marketing – 8 rue de la Michodière – CS 50299 – 75081 Paris Cedex 02.